mardi, mai 21, 2024
AccueilLoisirsMaîtrisez le vent : techniques et plaisirs de la chute libre indoor

Maîtrisez le vent : techniques et plaisirs de la chute libre indoor

Vous rêvez de vous envoler comme un oiseau, mais avez peur du vide ? La chute libre indoor constitue l’option idéale pour vivre cette expérience inédite sans risque. Le principe est assez simple. Vous effectuerez votre vol dans un grand tube en verre au sein duquel le vent souffle assez fort pour vous permettre de flotter. Il reproduit les conditions d’une chute livre d’avion. Voici comment vous y prendre pour mieux en profiter.

Les bases de la chute libre indoor, vos premiers pas vers le vol

La chute libre indoor est accessible à tous, dès l’âge de 5 ans jusqu’à 85 ans dans une limite de poids de 110 kg. Le jour de l’activité, il ne faudra pas s’y rendre le ventre vide. Manger normalement vous évitera les petits creux qui surviennent lorsque le corps dépense de l’énergie. Il est également important de vous habiller de manière adéquate pour une simulation de vol en chute libre afin de mieux profiter de l’expérience.

Misez sur une tenue confortable qui n’entrave pas la liberté de mouvement. Un t-shirt et un short sont l’idéal pendant l’été. En période de fraîcheur, vous pouvez privilégier un sweat-shirt sans capuche de préférence et un jogging ou jean. Attachez vos cheveux s’ils sont longs et ne portez pas de bijoux.

Perfectionnez votre technique en simulateur de chute libre

Pour la réussite de votre vol en simulateur de chute libre, il faudra miser sur certains points essentiels. Déjà, la position de base requise est de rester à plat ventre. Pour la stabiliser, vous devrez réussir à pousser votre nombril le plus bas que possible. Il deviendra votre centre de gravité. Il faudra aussi garder votre bus bien droit et tourner le regard vers l’horizon.

Vos jambes quant à elles doivent être allongées et fléchies légèrement. Vos bras devront demeurer dans votre champ de vision et légèrement en appui sur les coudes. Évitez par exemple de les enfoncer par réflexe, comme pour chercher de l’appui. Le respect de toutes consignes améliorera votre stabilité.

Au-delà des techniques, la décontraction constitue la clé pour réussir votre vol en chute libre. Respirez bien et ne vous crispez pas.

Sécurité et équipements : ce que vous devez savoir

Certains équipements sont fournis aux participants avant le vol. Il s’agit d’une combinaison spéciale qui favorise une meilleure stabilité dans l’air, ainsi qu’un casque et des lunettes pour des raisons de sécurité. On peut également vous fournir des bouchons anti-bruit. Les moniteurs vous donneront par ailleurs des instructions et des conseils sur les procédures de sécurité à suivre.

Il y a par ailleurs certaines contre-indications à la pratique de cette activité. Ainsi, si vous avez des problèmes pulmonaires ou cardiaques, le vol en simulateur de chute libre n’est pas conseillé. Entre autres contre-indications, il y a la taille, le poids, la grossesse et l’âge. Une autorisation parentale peut être demandée pour les mineurs. Un certificat de non contre-indication au simulateur de chute est par ailleurs souvent exigé par les centres, surtout pour les personnes de plus de 65 ans.

Articles liés

Articles récents