jeudi, juin 20, 2024
AccueilDiversLe mythe de Cassandre : Explication et résumé de ce célèbre mythe grec

Le mythe de Cassandre : Explication et résumé de ce célèbre mythe grec

L’histoire de Cassandre est un célèbre mythe grec sur l’histoire d’une malédiction, un châtiment cruel qui a rendu cette femme malheureuse tout au long de sa vie. Il n’y a pas de pire cadeau que celui auquel personne ne croit… Mais il vaudrait mieux que nous revenions sur son histoire et analysions les connotations de cette célèbre légende grecque.

Cassandra était une femme belle et noble. Il appartenait à la royauté troyenne. Sa mère était Hécube et son père Priam, rois de Troie.

Mais elle ne se contentait pas d’être fille de rois. Je voulais quelque chose de plus. Je voulais un cadeau. C’est pour cette raison qu’il demandait jour et nuit au dieu Apollon de lui accorder un « pouvoir » : le don de clairvoyance.

Kassandra était très curieuse et ambitieuse, et voulait pouvoir voir l’avenir pour avertir tout le monde et être vénérée comme une « héroïne » et un « sauveur ».

Apollon entendit ses supplications, mais il était tellement entiché qu’il tomba bientôt amoureux d’elle. Il lui dit qu’il lui accorderait le cadeau qu’elle demandait si elle acceptait de l’épouser. Et Cassandra, pour réaliser son souhait, a accepté. Cependant, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un canular. Dès qu’elle obtint le pouvoir qu’elle désirait, elle renonça à son amour et Apollon, enragé, décida de la punir. Et qu’est-ce qu’il a fait ? Comme il ne pouvait pas défaire le cadeau qu’il lui avait fait, il jeta une malédiction contre elle :

– Vous pourrez voir l’avenir, mais vous ne pourrez jamais éviter ce qui doit arriver, car personne ne vous croira jamais.

Donc c’était ça. Par exemple, Cassandra a vu ce qui allait se passer à Troie, après l’enlèvement de la reine Hélène par Paris, mais malgré ses tentatives désespérées pour alerter ses parents, ils ne l’ont pas crue.

Les Grecs réussirent à introduire un immense cheval de bois avec une armée entière à l’intérieur et les soldats surprirent les Troyens.

La jeune femme a également tenté d’alerter le célèbre prêtre Laocoon de sa mort pendant la guerre, mais encore une fois, personne ne l’a crue…

Cassandra s’est cachée dans le temple d’Athéna, mais a finalement été capturée par le célèbre guerrier Ajax « le Grand », et est devenue plus tard une partie du « butin » de l’armée grecque après la bataille. Il fut offert à Agamemnon, chef de la guerre de Troie. Et il en fit son esclave et son amante.

Peu importe combien elle essayait de l’avertir de leur mort s’ils retournaient dans leur pays, Mycènes, il n’avait aucun moyen de l’écouter. Dès leur arrivée, ils furent assassinés par Clytemnestre , l’épouse du roi, qui était auparavant l’épouse d’Agamemnon lui-même.

Personnages qui apparaissent dans le mythe de Cassandre

  • Cassandre : Fille des rois de Troie (Hécube et Priam).
  • Apollon : Dieu des arts, vénéré à Troie.
  • Hélène : Belle reine de Sparte, kidnappée par Pâris, un prince troyen.
  • Laocoon : prêtre d’Apollon, tué pendant la guerre de Troie.
  • Ajax le Grand : un héros grec. Célèbre guerrier très admiré pour son courage.
  • Agamemnon : héros grec qui a mené la guerre de Troie. Fils des rois mycéniens Atrée et Aérope. Son frère était Ménélas, époux de la belle Hélène et roi de Sparte.
  • Clytemnestre : épouse consort du roi de Mycènes. Auparavant marié à Agamemnon.

Les clés pour comprendre le mythe grec de Cassandre

Qui était Cassandre ? : La fille des rois de Troie, belle mais très ambitieuse.

Qu’a-t-il demandé au dieu Apollon ? : Il a demandé un don, celui de la voyance pour voir l’avenir.

Pourquoi Apollon l’a-t-il puni après lui avoir accordé le cadeau ? : Pour ne pas lui avoir rendu la pareille, comme elle l’avait promis.

Quelle a été la punition ou la malédiction de Cassandra ? : Personne ne croirait jamais ses prédictions sur l’avenir. Ils la considéreraient comme « folle ».

Comment Cassandre est-elle morte ? : Elle a elle-même vu sa mort, mais personne ne l’a cru ni n’a pu l’empêcher. Elle fut tuée par l’ex-femme d’Agamemnon, qui la gardait prisonnière comme esclave et amante.

Réflexions sur le mythe de Cassandre

Voici une histoire tragique, pleine de réflexions sur les dangers de l’ambition et des désirs, des punitions pour les promesses non tenues. Un mythe qui nous parle de loyauté, d’honnêteté, de frustrations et de folie. Mais allons-y par parties :

Ambition excessive : Kassandra avait apparemment tout. Elle avait de la beauté, du sang noble, de la renommée… Mais elle voulait plus, et son ambition était si grande qu’elle dépassait toutes les limites. Il voulait être comme les dieux et voir l’avenir pour pouvoir changer le destin des gens et l’avenir des choses, ce que seuls les dieux pouvaient faire. Il a réussi à « cajoler » le dieu Apollon, sur la base de fausses promesses. (Voir notre article sur les dieux romains).

Cette ambition qui nous pousse à tout faire pour réaliser nos désirs est vraiment machiavélique, vous savez, le célèbre slogan « La fin justifie les moyens ». Les moyens n’ont pas d’importance si nous parvenons à atteindre le but rêvé. C’était Cassandra. Et il aurait pu y parvenir sans son arrogance. Une fois son souhait réalisé, elle se sentit puissante, suffisamment pour rompre la promesse qu’elle avait faite au dieu Apollon.

« La fin ne justifie pas les moyens. « Les tromperies finissent toujours par être punies. »

Les promesses sont tenues : L’honnêteté nous amène à tenir les promesses que nous avons faites, à être fidèles à ceux à qui nous avons promis quelque chose. Le contraire signifie un mensonge, une trahison et une déception qui peuvent provoquer non seulement de la tristesse, mais aussi de la colère. Dans le cas de Cassandre, en rompant la promesse qu’elle avait faite au dieu Apollon, elle a découvert la « boîte de Pandore », et la colère du dieu est devenue une punition, ou plutôt une malédiction. Elle pouvait voir l’avenir, certes, mais elle ne pourrait jamais le changer, car personne ne la croirait.

Plus de réflexions sur ce mythe grec

Le pire châtiment : Sans aucun doute, le châtiment du dieu Apollon était l’un des pires châtiments qu’il pouvait imaginer. Voir quelque chose et ne pas pouvoir le changer… Ne pas amener les autres à croire nos paroles. Le désespoir auquel peut conduire le fait d’être ignoré, que personne ne nous croit, conduit sans aucun doute à la folie.

Folie : Et à ce stade, nous nous trouvons… même si notre protagoniste sait que ce qu’elle voit est vrai, que l’avenir qu’elle prédit se produira, tout le monde autour d’elle la prend pour une folle. Personne ne la croit. Et cette frustration mène directement à la douleur et à la folie. D’autant plus lorsqu’il voit sa propre mort et qu’il est conscient qu’il ne pourra rien changer.

Le mythe de Cassandre à travers l’art

De nombreux peintres ont été séduits par l’histoire de cette femme que tout le monde considérait comme folle. Des peintures où l’on peut voir cette « pincée » de folie enveloppée de désespoir et de frustration. Par exemple, cette peinture à l’huile de style victorien du 19ème siècle, du peintre Anthony Frederick Augustus Sandys , où l’accent est mis sur le regard du protagoniste :

Un autre des tableaux les plus célèbres de Cassandra, datant de la fin du XIXe siècle en l’occurrence, est celui de l’enlèvement du guerrier Ajax. Elle, réfugiée dans le temple d’Athéna, restait accrochée à la statue de la déesse. Ajax, sans aucune considération, l’arracha de la statue pour la prendre de force. Les dieux puniraient plus tard le guerrier. On ne sait pas si c’est à cause du sacrilège devant la déesse Athéna ou à cause de la violence exercée contre Cassandre. Le tableau est de Solomon Joseph Solomon :

Tout aussi beau est le portrait d’une célèbre peintre préraphaélite anglaise, Evelyn de Morgan, qui représente deux femmes clés de ce célèbre mythe grec : Cassandra apparaît en train de se tirer les cheveux lorsqu’elle voit Troie brûler malgré ses avertissements, tandis qu’Helena se coiffe inconsciemment.

Articles liés

Articles récents