vendredi, juillet 19, 2024
AccueilDiversTout savoir sur la personnalité ESTJ

Tout savoir sur la personnalité ESTJ


Le superviseur est une personnalité responsable et logique qui aime suivre les systèmes et est un travailleur acharné. Il vise toujours à proposer un mécanisme de travail organisé et organisé. Le superviseur fait davantage confiance à l’expérience et aux faits qu’aux théories scientifiques.

C’est une personne décisive et loyale qui aime adhérer aux traditions et aux coutumes. Il aime assumer des responsabilités et lorsqu’on lui demande de le faire, il excelle à superviser les autres. Il possède une capacité supérieure à organiser, coordonner, organiser le travail et en suivre l’exécution jusqu’au bout. Ses tendances personnelles : ouvert, sensuel, rationnel et strict. C’est l’un des gardiens selon les humeurs de la théorie de Chrissy. Le pourcentage de superviseurs, selon une étude menée sur un échantillon de la population américaine, se situe entre 8 et 12 %.

Aperçu de la personnalité du superviseur :

L’état principal du superviseur est externe et, à travers lui, il traite le monde extérieur de manière logique et rationnelle. L’état secondaire est interne, où il reçoit et absorbe les choses après les avoir vécues à l’aide de ses cinq sens. Le superviseur vit dans un monde de faits tangibles, il vit dans le présent et ne néglige pas de tester constamment et continuellement son environnement pour s’assurer que tout se passe bien et dans l’ordre. Il valorise les coutumes, les traditions et les systèmes et a ses propres normes et croyances. Il s’attend également à ce que ceux qui l’entourent aient leurs propres normes et croyances, et il est impatient et ne peut pas comprendre ceux qui vivent sans croyances ni normes. Le superviseur respecte également la compétence et la capacité d’agir et souhaite voir des résultats rapides pour ses efforts.

Le superviseur peut être considéré comme l’une des personnalités les mieux placées pour assumer des responsabilités. Il a une vision claire de la façon dont les choses devraient être, c’est pourquoi il se présente souvent pour prendre les choses en main et les gérer. Le superviseur est également sûr de lui et agressif dans certains cas. Le superviseur possède de grandes capacités à élaborer des systèmes et des plans de travail et possède une perspicacité grâce à laquelle il reconnaît les étapes nécessaires pour terminer le travail. Dans certains cas, le superviseur est très exigeant et précis, car il a des normes et des convictions auxquelles il croit fermement. Le superviseur peut s’exprimer franchement, ce qui peut blesser l’autre partie s’il estime que l’autre partie ne travaille pas conformément. aux normes fixées par le superviseur. Mais cette expression et cette critique peuvent être considérées comme un conseil explicite car le superviseur est franc et honnête.

Le superviseur est connu pour être un exemple de bon citoyen et l’un des piliers les plus importants de la société. Il prend ses obligations au sérieux et suit pleinement ses normes, celles d’un bon citoyen. Il aime aussi profiter de son temps et interagir avec les gens qui l’entourent. Ce que le superviseur aime le plus et est le plus enthousiaste à l’idée de travailler et d’interagir, ce sont les activités sociales, en particulier celles liées à la famille, à la communauté ou à l’environnement de travail.

Le superviseur doit se méfier de sa tendance à être strict et de son attention aux moindres détails. Parce qu’il valorise et respecte grandement ses valeurs et les normes qu’il se fixe, il ne doit pas ignorer les opinions et les croyances des personnes qui l’entourent. S’il néglige l’aspect émotionnel et ne prend pas en considération les sentiments des autres, il peut avoir du mal à répondre aux besoins émotionnels de ses proches et il peut appliquer la logique et la raison dans une situation qui nécessite un certain soutien émotionnel pour l’autre. faire la fête.

Lorsqu’un superviseur est sous pression, il se sent isolé des autres. Il peut avoir le sentiment d’avoir été incompris, de ne pas avoir bénéficié de l’attention requise et que ses efforts n’ont pas été appréciés. Bien que le superviseur ait de bonnes capacités linguistiques et verbales, sous pression, il peut avoir du mal à exprimer ses sentiments et à les mettre en mots pour que les autres puissent les comprendre.

Le superviseur valorise la sécurité et l’ordre social et fera tout ce qui est en son pouvoir pour promouvoir et soutenir ces objectifs. Qu’il s’agisse de veiller à la propreté de son domicile et de la rue devant lui, de participer à des organisations caritatives, ou encore de participer au vote des élections et d’exprimer ses opinions à son entourage.

Le superviseur met beaucoup d’efforts dans ce qu’il fait et sur quoi il travaille. Il fera tout ce qu’il estime être son devoir dans sa famille, son travail ou sa communauté. Le superviseur est une personnalité persévérante, pratique, réaliste et fiable. Lorsque le superviseur travaille sur un processus qu’il considère comme important et qui répond aux besoins de sa communauté, il terminera son travail et fera tout ce qui est en son pouvoir pour le mener à bien. Il peut ignorer ou ne pas travailler avec diligence sur les parties que le superviseur ne considère pas comme liées au processus principal, mais une fois qu’il voit ou remarque le lien, il prêtera attention aux parties qu’il avait précédemment ignorées.

Superviseur en tant que mari/femme :

Lorsque le superviseur conclut un contrat de mariage, il prend au sérieux tous les devoirs et droits de l’autre partie et déploiera toute son énergie pour respecter ces droits. La chose la plus importante à laquelle le superviseur s’engagera est la recherche de stabilité et de sécurité pour sa famille, et que ce lien durera toute une vie et ne pourra être modifié. Le mari du superviseur veillera à ce qu’il ait conclu un contrat de mariage avec une personne fiable et sérieuse, et cette relation est basée sur la tradition, la sécurité et la stabilité. Le superviseur est une personnalité active et il ne remarquera pas qu’il est fatigué, quel que soit le nombre de tâches et de tâches qu’il accomplit.

Le superviseur estime qu’il a toujours raison et que si l’autre partie l’écoute bien, il sera convaincu de son point de vue. Cette confiance en soi peut aider le superviseur dans de nombreux domaines de sa vie, mais dans la relation conjugale, l’autre partie peut avoir le sentiment qu’il ne participe pas et que ses opinions ne sont pas prises en compte. C’est une erreur que de nombreux superviseurs peuvent commettre, c’est pourquoi le superviseur doit savoir qu’il y a quelque chose que d’autres peuvent offrir, et que ce qu’ils proposent peut valoir la peine d’être écouté, en particulier dans une relation conjugale.

Bien entendu, le superviseur est le tuteur. Ils aiment apporter protection et soutien à leur famille et réussissent souvent bien à le faire. Le conjoint du superviseur appréciera cela, mais peut être mécontent de la tendance du superviseur à contrôler et à contrôler, ce qui fait partie de la protection envers ceux que le superviseur aime. Le superviseur peut indiquer à sa femme comment agir dans une situation ou comment prendre une décision. Ce type de contrôle et de direction peut ne pas plaire à l’autre partie.

A l’inverse, le superviseur approuvera et confirmera le comportement du mari si le comportement lui plaît ou le rend heureux. Le superviseur peut prendre ses éloges et ses flatteries telles quelles, car sa nature le rend franc et honnête dans ses propos de compliments et de mots d’admiration.

Le superviseur est naturellement social et aime passer du temps à développer des relations sociales, que ce soit au niveau familial, professionnel ou dans le quartier dans lequel vit le superviseur. Il peut donc motiver son mari à faire de même.

La structure de la personnalité du superviseur ne le rend pas en phase avec les sentiments des autres et il peut en être largement inconscient. Cela peut causer des problèmes avec son mari, qui peut avoir l’impression qu’il ne reçoit pas l’attention requise de la part du superviseur, ou bien le superviseur peut prononcer des mots qui le blessent. Si cela est bien signalé, le superviseur s’efforcera de prendre en compte les sentiments de sa femme, mais s’il n’en est pas clairement informé, rien ne changera.

Le superviseur est heureux d’accomplir ses devoirs conjugaux et aime se sentir apprécié pour cela. Il n’y a rien que le superviseur préfère comme expression de gratitude et de remerciement.

Même si toute relation entre personnes des 16 classifications peut être fructueuse, le partenaire ou conjoint naturel du superviseur est : l’artisan (ISTP) ou l’architecte (INTP).

Superviseur en tant que parent :

Le superviseur prend le rôle parental au sérieux et apprécie les tâches qui lui sont confiées. Le superviseur considère le devoir de paternité comme un état naturel et se félicite de la possibilité qui lui est donnée d’élever ses enfants pour qu’ils deviennent responsables et indépendants.

Le superviseur estime que les parents devraient toujours être des parents et que les enfants devraient toujours rester des enfants. Il peut donc y avoir une barrière entre le superviseur et ses enfants. Le superviseur s’attend à ce que les enfants le traitent avec un certain degré de respect et d’appréciation, et le superviseur ne tolérera pas si les enfants s’écartent de cette règle de base.

Le superviseur est impatient, inefficace et chaotique. Il déteste voir les erreurs se répéter. Par conséquent, le superviseur sera confronté à certains problèmes avec les enfants qui ont une nature intuitive dans la réception des informations ou avec des enfants qui ont une nature indulgente dans l’exécution de leurs tâches. Le superviseur est une personne pratique et ne comprend ni ne voit la valeur de l’imagination de ses enfants. Il sera également impatient du manque d’ordre et d’arrangement au travail, ou des enfants qui ont un caractère permissif. Ce manque de patience envers les enfants dont la nature personnelle est différente de celle du superviseur peut provoquer des désaccords, et peut conduire le superviseur à exprimer sa colère d’une manière susceptible de dégrader son statut auprès de ses enfants. Le superviseur doit donc s’en souvenir, et la façon dont il travaille ne signifie pas nécessairement que c’est la seule façon de faire les choses.

Quels que soient les désaccords entre le superviseur et ses enfants, le superviseur estime que son fils reste son fils, quoi qu’il dise. En effet, le superviseur considère le devoir parental comme un devoir qu’il assume quoi qu’il arrive.

Les enfants du surintendant se souviendront de celui-ci comme étant digne de confiance, fiable, strict, traditionnel et qu’il était toujours prêt à sacrifier tout ce qu’il avait pour le bien de ses enfants.

Superviseur en ami :

Bien que le superviseur fasse passer sa famille avant ses amis, il apprécie et valorise l’amitié et la camaraderie. Le superviseur aime passer du temps avec ses amis, en particulier ceux qui partagent les mêmes objectifs et intérêts qu’il. Le superviseur choisit également de consacrer son temps libre à pratiquer un passe-temps ou un sport avec certains de ses amis. En général, le superviseur préfère que ses amis soient issus de sa famille ou de la même organisation ou entreprise dans laquelle travaille le superviseur.

Le superviseur est généralement conscient des positions et positions sociales, car il respecte ceux qui ont réussi dans la société. Bien que le superviseur ait des normes de comportement et sache ce qu’il convient de faire dans une situation donnée, il peut être moins contrôlant s’il est en compagnie de personnes occupant des postes plus élevés dans la société.

Le superviseur n’aime pas l’héroïsme avec les gens frivoles (qui vivent sans but) ou qui ne sont pas conventionnels. À l’inverse, un superviseur peut ne pas être respecté par les personnes ayant une personnalité vivante (ou décontractée et sensuelle) ; elles le considèrent comme trop conventionnel et n’aiment pas sa rigueur. Le superviseur préférera être avec d’autres superviseurs, ou avec des personnes de toute personnalité si elles partagent les mêmes inclinations et intérêts.

Le superviseur a tendance à être enthousiaste, intelligent et accompli. Il adore écouter de bonnes blagues et les répéter. Ses amis l’aiment parce qu’il est fiable, optimiste et facilement impliqué dans divers intérêts.

Le superviseur est généralement têtu quant à ses opinions et aime se présenter et être aux commandes. Cette intensité peut être réduite lorsque le superviseur est avec d’autres superviseurs qu’il respecte. Lorsque le superviseur est avec des personnes d’autres personnalités, l’intensité augmente et le rend franc et blessant, au point qu’il s’immisce involontairement dans les affaires des autres et blesse leurs sentiments.

Points forts dans la vie sociale :

-Enthousiaste, optimiste et sympathique.
– Stable et fiable, on peut également compter sur lui pour assurer la protection et la sécurité de sa famille.
– Il consacre beaucoup d’efforts à remplir ses devoirs et obligations.
– On peut compter sur lui pour effectuer les tâches et tâches ménagères quotidiennes.
– Il a une bonne capacité à gérer l’argent. Certains peuvent le considérer comme avare ou conservateur.
Les critiques ou les désaccords ne le font pas se sentir menacé.
Il préfère résoudre les différends et les problèmes plutôt que de les ignorer.
– Il prend ses engagements au sérieux et recherche des relations qui dureront très longtemps.
– Capable d’imposer de la discipline lorsque cela est nécessaire.

Points faibles de la vie sociale :

Il a tendance à croire qu’il a toujours raison.
– Il a toujours tendance à assumer la responsabilité de la gestion.
– Impatient, incompétent et négligent.
– Il n’est généralement pas en phase avec les sentiments des gens qui l’entourent.
– Il est généralement incapable d’exprimer ses sentiments et ses émotions.
– Il peut involontairement blesser les sentiments des autres avec ce qu’il dit.
– A tendance à être matérialiste.
– En général, il gère mal le changement et peut se sentir mal à l’aise lorsqu’il déménage dans un nouvel endroit.

Qualités du superviseur au travail :

– Leader naturel, il aime diriger.
– Il valorise la stabilité et la tradition.
– Et fidèle.
– Travailleur et fiable.
– Athlétique et en bonne santé.
– Il a un ensemble clair de principes et de croyances selon lesquels il croit et vit.
– Faible patience et manque d’aptitude ou de compétence.
– Grande capacité d’organisation.
– Aime créer de l’ordre et de l’agencement.
– tres précis.
– Effectue le suivi du projet du début à la fin.
-Franc et honnête.
– Il est naturellement amené à remplir ses fonctions.
– Travaux qui conviennent au superviseur :
– Commandant militaire.
– Dirigeant d’une société ou d’une entreprise.
– Un policier ou un enquêteur.
– un juge.
– Responsable financier ou analyste.
– Professeur.
– Représentant des ventes.

Superviseurs célèbres :

-Henry Ford (fondateur de la société Ford).
– Dr Phil (psychiatre et présentateur).
– Michelle Obama (épouse du président américain).
– Martha Stewart (femme d’affaires et présentatrice).
– Dr Laura (écrivaine et présentatrice).
– Alec Baldwin (acteur américain).

Renforcer les atouts des superviseurs :

Votre personnalité est supérieure aux autres personnalités à bien des égards. Connaître ces points, vous concentrer sur eux et les développer vous aidera à vous démarquer et à exceller par rapport à vos pairs. Les superviseurs remarqueront ces qualités en eux-mêmes, et c’est sur elles qu’ils doivent se concentrer et entretenir :
– Vous avez un fort sentiment d’accomplir le travail qui vous est demandé, et pas seulement pour votre sens des responsabilités.
-Vous avez une bonne mémoire.
– Un leader naturel.
– Un excellent stratège et un joueur d’équipe interactif.
– Surtout, vous êtes un travailleur acharné et respectez le système.
-Vous êtes fidèle à votre famille, à votre travail, à votre pays…

Le superviseur qui développe le côté introverti de sa personnalité afin de pouvoir utiliser sa richesse d’expérience et de connaissances avant de commencer à travailler obtiendra ce qui suit :
– Il comprendra et créera des valeurs et des principes équitables pour tous, et fournira ainsi un grand service à la société.
– Il peut avoir les qualifications nécessaires pour devenir un brillant juge ou homme politique.
– Il vivra sa vie selon des valeurs et des principes très élevés.
– Il aura les qualifications pour être planificateur stratégique ou commandant militaire.
– Il sera capable de personnaliser un système comportemental spécifique pour chaque aspect de sa vie.

Problèmes attendus pour le superviseur :

La plupart des problèmes que l’on s’attend à trouver chez un superviseur proviennent de sa pensée sociale qui prévaut sur le reste de ses caractéristiques de personnalité, et certaines de ces caractéristiques peuvent apparaître chez lui :
– Il peut se comporter de manière grossière avec les autres, sans intention ou sans souci.
– Peut harceler ou faire honte aux autres dans le but de les amener à se comporter d’une certaine manière.
– Il peut refuser de recevoir les idées des autres et les ignorer dès qu’il les reçoit.
– Il peut avoir du mal à communiquer ses pensées et ses sentiments aux autres.
– Il peut avoir du mal à comprendre l’importance de comprendre la situation des gens et d’apprécier leurs sentiments.
– Il peut garder rancune et être incapable d’oublier l’insulte.
– Il peut être colérique et prompt à se mettre en colère.
– Il peut avoir tendance à contrôler les autres.
– Il n’est peut-être pas capable d’apprécier la vie personnelle des individus.
– Il se peut qu’il ne soit pas en mesure de voir les effets à long terme de ses actes.
Pour surmonter ces points, vous devez apprendre à ne pas vous précipiter dans la prise de décisions avant de vous accorder suffisamment de temps pour réfléchir et collecter toutes les informations pertinentes. Les superviseurs n’ont généralement aucun problème à changer leurs convictions lorsqu’ils découvrent la validité de nouvelles informations. Vous devez donc vous habituer à vous donner le temps de vous parler, de rechercher de nouvelles idées et de déterminer leur validité. En développant la capacité de vous isoler, en discutant ou en vous tenant responsable et en réfléchissant à de nouvelles questions, de nouvelles portes s’ouvriront pour vous et votre personnalité s’élèvera à un niveau supérieur.

Dix conseils pour réussir en tant que superviseur :

1. Concentrez-vous sur vos points forts !

Donnez-vous l’opportunité de mettre en valeur vos capacités naturelles. Vous vous distinguez par votre capacité à créer une logique et à établir des principes moraux qui transcendent les limites des expériences personnelles. Mais n’oubliez pas qu’il vous faut obtenir toutes les informations pour compléter le tableau.

2. Affrontez vos faiblesses !

En acceptant vos forces, vous comprenez qu’il y a des faiblesses dans votre caractère et que vous devez honnêtement travailler pour vous en débarrasser. Surtout votre désir de vous précipiter pour prendre des décisions et d’ignorer les sentiments des autres.

3. Discutez de vos idées avec vous-même ou écrivez-les sur papier !

Vous devrez réfléchir attentivement à vos pensées pour comprendre la situation dans son ensemble. Écrire ces idées sur papier peut être un outil formidable dont vous bénéficierez grandement.

4. Collectez toutes les informations !

N’ignorez pas les informations parce que vous pensez les connaître déjà. Prenez l’information, digérez-la puis décidez.

5. Quand vous êtes en colère, vous perdez !

Votre intérêt pour les valeurs est grand, mais ne détruisez pas vos idées en tombant dans le piège de la colère. La colère nuira à vos relations personnelles et nuira aux autres. Essayez de ralentir et d’examiner la question avant de déchaîner votre colère sur les autres. N’oubliez pas que les litiges ne peuvent être résolus que de manière professionnelle et éthique.

6. Comportez-vous bien dans vos relations personnelles !

Vous n’avez peut-être pas d’émotions débordantes. Vous recherchez une compatibilité mentale avant émotionnelle. Attendez-vous à ce que vos actions soient plus éloquentes que vos paroles auprès de vos proches. Mais rappelez-vous toujours que cela ne suffit pas pour beaucoup, car ils ont besoin d’affection de temps en temps.

7. Tenez-vous responsable !

N’oubliez pas que vous êtes la personne la plus capable de vous contrôler et de vous gérer.

8. Soyez humble !

Tenez-vous aussi sévèrement que vous le feriez pour demander des comptes aux autres.

9. Résistez à la tentation de contrôler les autres !

Vous ne pouvez pas imposer votre façon de penser ou de travailler à tout le monde. N’oubliez pas qu’ils vivent leur vie selon leurs propres circonstances, que vous ne connaissez peut-être pas ou ne comprenez pas. Vous devez garder le contrôle et n’oubliez pas d’être juste dans votre jugement envers les autres.

10. Passez du temps seul !

Stimulez le développement du côté introverti de votre personnalité, afin que vous puissiez être seul, réfléchir et faire des recherches par vous-même. 

Articles liés

Articles récents