mercredi, juillet 24, 2024
AccueilDiversQuel est le symbole de l'infini?

Quel est le symbole de l’infini?

Lemniscata était connue dans la Grèce antique sous le nom de guirlande. Les fleurs entrelacées dans les deux cercles sont liées à l’ordre cosmique en transformation. Elle est aussi liée à la beauté de l’ensemble, c’est-à-dire à la beauté de toutes les fleurs. Par conséquent, le lemniscate reflète la vie et la vie reflète le lemniscate.

Par conséquent, le lemniscate, mieux connu comme symbole de l’infini, désigne tout ce qui est éternel. Ce symbole est dessiné horizontalement, c’est-à-dire qu’il s’agit du chiffre huit couché, et même s’il a un point d’intersection, il n’a ni début ni fin. De cette manière, un mouvement continu se forme entre les points qui composent ce symbole.

Par conséquent, le lemniscate symbolise également l’union entre le divin supérieur et l’âme, où il n’y a pas de centre, « je » ou « ego ». De plus, cela représente également l’essence du service dans tous les mondes et à tous les niveaux, avec joie et simplicité, car tel est le sens de la vie dans le cosmos solaire.

Dans cet article, nous fournirons des informations qui vous aideront à comprendre le symbole de l’infini, sa signification dans divers aspects de la science, ainsi que son symbolisme spirituel.

Comprendre le symbole de l’infini

Le symbole de l’infini est connu depuis de nombreux siècles et représente diverses connaissances en mathématiques et dans d’autres secteurs scientifiques.

Pour mieux comprendre les significations et la symbolique derrière le symbole de l’infini, parlons de son origine, de sa signification, de ses caractéristiques visuelles, de ses différents noms et représentations, de son lien avec le mouvement New Age et de la manière de fabriquer ce symbole.

■ Origine

La véritable origine du symbole de l’infini, ou lemniscate, n’a jamais été clairement définie. Cependant, certains éléments indiquent que son image actuelle était basée sur Ouroboros, un symbole mystique de l’Antiquité qui représente l’éternité. Son image est un serpent, ou un dragon, qui se mord la queue.

Ces images, à la fois de l’infini et de leur possible inspiration, donnent la compréhension de quelque chose qui n’a ni début ni fin.

■ Signification

La signification du symbole de l’infini est la représentation de l’éternité, de la divinité, de l’évolution, de l’amour et de l’équilibre physique et spirituel. Au sein du christianisme, il est considéré comme la représentation de Jésus-Christ, c’est-à-dire le symbole de l’amour et de la charité. Sa forme élaborée aux lignes continues reflète également l’inexistence de la vie ou de la mort.

■ Caractéristiques visuelles

En prêtant attention à la forme du symbole de l’infini, il est possible de remarquer tout de suite qu’il n’y a pas de point de départ ou d’arrivée pour son contour. Les lignes qui composent son dessin sont continues, en connexion permanente.

C’est précisément ce fait lié à ses caractéristiques qui conduit à la définition la plus complète de ce qui est infini, de ce qui n’a pas de limites.

■ Différents noms et représentations

Le symbole de l’infini a d’autres noms et représentations dans diverses lignes spirituelles, voir quelques-unes ci-dessous.
Pour le mouvement philosophique rosicrucien, il symbolise l’évolution du physique et du spirituel ;Les anneaux feuilletés représentent, l’un le cycle de la naissance à la mort et l’autre l’inverse, de la mort à la nouvelle naissance ;Dans la culture essénienne, c’était un symbole de pratiques ancestrales ;Le point central, pour les Celtes et les Caducéens, du symbole de l’infini est considéré comme un portail entre les deux mondes, celui des dieux et celui des mortels ;Pour les Grecs, le symbole de l’infini, à l’époque des Ouroboros, signifiait la recréation des choses dans l’univers.

■ Lien du symbole avec le mouvement New Era

Le lien entre le symbole de l’infini et le mouvement New Age est qu’il est utilisé pour représenter l’union entre les mondes physique et spirituel, la renaissance, l’évolution et l’équilibre spirituels. De plus, ils estiment également que le point central de cette figure démontre l’équilibre parfait entre le corps et l’esprit.

Par conséquent, le symbole de l’infini du Nouvel Âge est utilisé pour désigner l’unité entre les côtés spirituel et matériel.

■ Comment réaliser le symbole de l’infini ?

Le symbole de l’infini n’est rien de plus que le dessin du chiffre 8 horizontalement, cependant, de nombreuses personnes dessinent ce chiffre avec deux cercles. Quant au symbole de l’infini, ce format est erroné.

Pour dessiner le symbole de l’infini, vous devez dessiner deux boucles sans point de départ ni de fin. Ces points se situent sur la ligne d’intersection entre les deux boucles.

Autres informations sur le symbole de l’infini

Le symbole de l’infini est utilisé dans diverses sciences et croyances, le plus souvent liées à la continuité et à la renaissance.

Dans cette section de l’article nous parlerons un peu plus des significations de ce symbole dans d’autres domaines tels que : sa représentation dans le Tarot, son utilisation dans les arts et son utilisation dans les tatouages.

■ Symbole de l’infini dans le Tarot

Le symbole de l’infini apparaît sur deux cartes du Tarot. Dans la carte 1, « Le Magicien », il apparaît flottant au-dessus de la tête de l’homme, et dans la carte 11, « La Force », il est dans le personnage qui force la gueule du lion à s’ouvrir.

De plus, il est fait mention du symbole de l’infini dans le livre « Méditations » sur les 22 arcanes majeurs du Tarot et ce symbole y est défini comme le rythme, la respiration et la circulation. On y voit donc le rythme éternel, qui circule continuellement et à l’infini, l’énergie infinie de l’harmonie.

■ Symbole de l’infini dans les arts

En plus des significations spirituelles, le symbole de l’infini est également largement utilisé dans divers domaines de l’art. Voir quelques exemples ci-dessous.

– Peintures et arts visuels : Dans ce domaine de l’art, le symbole de l’infini est associé à des points de fuite, ou points à l’infini, pour créer une perspective ;

– Littérature : l’écrivain argentin Jorge Luís Borges a utilisé un langage représentatif de l’infini pour écrire certains de ses livres. Utiliser des labyrinthes, des répétitions cycliques et des mentions de l’infini.

■ Ce symbole est très courant dans les tatouages ​​!

Le symbole de l’infini est largement utilisé par de nombreuses personnes à travers le monde dans leurs tatouages. Sa représentation spirituelle est la principale raison de ce choix par certains. Sa popularité dans les arts du tatouage est étroitement liée à sa signification et à ce qu’il représente dans la vie de chacun.

De plus, ce symbole tire sa signification des croyances populaires et du mysticisme, et représente également le sacré, la divinité, l’amour, l’évolution et l’équilibre physique et spirituel. Être utilisé dans les tatouages ​​pour marquer un moment personnel.

Explorer davantage le concept de l’infini

Le symbole de l’infini a plusieurs significations apportées par diverses personnes de différentes nations et époques de l’histoire de l’humanité.

Nous fournirons ci-dessous plus d’informations sur cette figure, telles que les formes de l’infini, l’histoire de son concept, certains de ses paradoxes et antinomies et sa signification dans divers domaines scientifiques.

■ Formes de l’infini

En plus des significations de l’infini dans le domaine des arts et de la spiritualité, il a également d’autres définitions et significations. Voir ci-dessous :

– Infinité potentielle : Dans cette définition, l’infini est vu comme quelque chose qui peut être augmenté ou étendu, selon le désir de chacun ;

– Infinité Absolue : Définit l’infini comme quelque chose qui a la capacité d’être au-delà de toute création de la raison ;

– Infini actuel : Une façon simple de définir ce terme est l’exemple de la décimale périodique, qui au lieu de continuer à ajouter un 9 à 0,9999… se rapproche de 1. C’est comme rendre l’infini complet.

■ Histoire du concept d’infini

De nombreuses personnes ont consacré leur vie à réfléchir et à étudier le concept d’infini tout au long de l’histoire de l’humanité. Ces études sont antérieures à Platon et Aristote, et Zénon d’Élée, un philosophe grec, fut le premier à étudier l’infini au 5ème siècle avant JC. C.

Dans ses études, Zénon arriva à la conclusion qu’en appliquant le concept de continuité et de division infinie à un corps en mouvement, quelle que soit sa puissance ou sa force, cela signifie que le mouvement n’existe pas.

■ Paradoxes et antinomies

Les antinomies sont connues comme une classe particulière de paradoxes, elles amènent l’idée de désigner deux idées contraires. Par exemple, l’antinomie entre la foi et la raison. Voir ci-dessous quelques paradoxes sur les études concernant l’infini.

Les deux paradoxes les plus connus de l’histoire sont la « Dichotomie » et l’histoire d’« Achille et la Tortue ».

La dichotomie est la théorie selon laquelle, pour qu’un objet parcoure une distance définie, il doit initialement atteindre la moitié de cette distance. Mais avant d’en parcourir la moitié, il lui faut parcourir le quart de la distance et ainsi de suite progressivement et indéfiniment. De cette façon, il serait impossible d’atteindre la destination, donc ce mouvement est impossible.

Dans l’histoire d’Achille et la Tortue, Achille fera une course contre une tortue. Parce qu’elle est plus lente, la tortue bénéficie d’un avantage de dix mètres. Achille peut courir deux fois plus vite que la tortue.

Par conséquent, lorsqu’elle atteint 10 mètres là où la tortue a commencé, elle aura parcouru encore 5 mètres, lorsqu’elle atteindra encore cinq mètres, elle aura parcouru encore 2,5 mètres. Et ainsi de suite, pour qu’il n’y parvienne jamais.

■ L’infini dans différentes sciences

Pour chacune des sciences, l’infini a une définition, en mathématiques par exemple, c’est en analysant des ensembles infinis pouvant avoir différentes tailles qui les différencient en ensembles infinis dénombrables et indénombrables, que le mathématicien Georg Cantor a développé la théorie des nombres cardinaux.

Pour les physiciens, il n’existe pas de quantité mesurable ayant une valeur infinie. Par exemple, ils comprennent qu’il n’existe pas de corps avec une masse ou une énergie infinie.

En cosmologie, de nombreux doutes subsistent quant à la considération de l’univers, du ciel et des étoiles comme quelque chose de fini ou d’infini. En certains points, comme la surface bidimensionnelle de la Terre, par exemple, elle est finie, car en partant d’un point et en suivant une ligne droite, le point final sera l’endroit où le match a commencé.

Dans les études philosophiques, il y a des arguments qui disent qu’un raisonnement a émergé d’un autre raisonnement antérieur, qui est issu d’un autre précédent et ainsi de suite, à l’infini. Cependant, pour éviter cette régression infinie, ils parlent de la nécessité d’un principe qui ne peut être démontré.

Pour la théologie, il existe plusieurs manières de voir l’infini. En Inde, la religion jaïn considère le monde comme infini, tandis que le monothéisme parle de la notion d’infini comme d’éternité et de transcendance. Dans l’Egypte ancienne, on parle aussi de l’association de transcendance, de la notion d’espace ou de temps infini.

Le symbole de l’infini représente l’équilibre entre le physique et le spirituel !

Le symbole de l’infini représente l’équilibre entre le physique et le spirituel dans diverses philosophies et études de spiritualité. A titre d’exemple, on peut citer les symboles utilisés par le Nouvel Âge, qui désignent l’union entre la vie spirituelle et matérielle, ainsi que la naissance et la mort.

De plus, il existe d’autres visions qui parlent du symbole de l’infini comme du renouveau, voire de l’évolution de l’esprit. Ce concept repose sur le fait que le point d’intersection, central de ce symbole, peut être vu comme une passerelle vers l’équilibre entre l’esprit et le corps.

Dans cet article, nous parlons de diverses théories et caractéristiques du symbole de l’infini, nous espérons que ces informations vous ont aidé à dissiper certains de vos doutes.

Articles liés

Articles récents