vendredi, juillet 19, 2024
AccueilDiversTout savoir sur la personnalité INTP

Tout savoir sur la personnalité INTP

L’architecte est une personnalité rationnelle, indépendante, réservée et curieuse. Un architecte aime se concentrer sur les idées, les théories et le fonctionnement des choses. Il est extrêmement doué pour discuter et argumenter. L’architecte se distingue par sa capacité à se concentrer sur une œuvre, et apprécie et respecte l’intelligence des autres.

L’architecte n’aime pas conduire ni se laisser conduire par d’autres. Il est flexible et indulgent dans la plupart des domaines, à moins qu’un de ses principes ne soit violé, auquel cas l’architecte se transforme en une personne franche et inflexible. Tendances personnelles : introverti, intuitif, rationnel et indulgent. Il fait partie des rationalistes selon la théorie des tempéraments de Cressey. Le pourcentage d’architectes, selon une étude menée sur un échantillon de la population américaine, se situe entre 3 et 5 %.

Un aperçu de la personnalité de l’architecte :

Dans ses relations avec le monde extérieur, l’architecte a deux états. Le premier cas est interne, à travers lequel l’architecte utilise la logique et la raison pour gérer les choses. L’autre est externe, où Afadil entre les objets en utilisant son intuition. L’architecte vit sa vie parmi les possibilités et voit les choses avec les yeux d’un correcteur qui cherche un moyen de les faire mieux fonctionner, ou comment elles pourraient se dérouler pour lui.

L’architecte vit principalement dans son esprit, où il analyse des problèmes complexes en parties simples, ou découvre des modèles similaires, pour en tirer une explication logique et une explication de ces problèmes. L’architecte recherche la clarté en tout, et cherche donc toujours des explications à tout ce qu’il rencontre. Il est souvent le genre de personne dont l’esprit s’égare fréquemment. Il aime la connaissance et a la capacité d’appliquer des théories à la réalité pour résoudre tous les problèmes qu’il rencontre dans la vie ou au travail. On peut dire de l’architecte qu’il vit dans son propre monde, dans son esprit, et qu’il ne prête peut-être pas beaucoup d’attention au monde extérieur et aux événements qui s’y produisent.

L’architecte valorise avant tout la connaissance et la science. Son esprit travaille constamment pour trouver de nouvelles théories ou pour prouver ou réfuter les théories existantes. L’architecte adopte une méthode d’enthousiasme et de scepticisme en essayant de lire une théorie ou un problème existant. Il ignore toute information ou opinion liée à cette théorie ou à ce problème et utilise ses propres connaissances pour trouver sa propre solution. L’architecte recherche des explications ou des modèles logiques pour tout ce qui attire l’attention. Il est très enthousiasmé par les idées nouvelles et les traite de manière objective et abstraite, sans émotions. Il peut paraître rêveur et isolé aux autres, car il passe la plupart de son temps seul à réfléchir.

L’architecte déteste travailler sur des choses routinières, car il préfère travailler sur un projet très complexe plutôt que sur un projet simple et répétitif. Il n’a aucun problème à consacrer beaucoup de temps et d’efforts s’il rencontre une idée qui le dérange et son incapacité à la comprendre ou à la résoudre.

L’architecte n’aime pas contrôler ou diriger les gens. Il est souvent tolérant et flexible à moins que ce en quoi il croit ne soit compromis. Dans ce cas, il peut être très rigide et décisif. L’architecte est timide lorsqu’il rencontre de nouvelles personnes, mais il est très enthousiaste et sûr de lui lorsqu’il rencontre des personnes qu’il connaît bien ou lorsqu’il discute d’idées ou de théories qu’il comprend bien.

L’architecte n’apprécie ni ne comprend aucune décision prise sur la base de sentiments ou de sentiments. Il cherche toujours des raisons logiques pour les choses et ne comprend pas les raisons pour lesquelles il applique ses sentiments aux décisions. Il n’est souvent pas en phase avec les sentiments de son entourage et il est également incapable de répondre à leurs besoins émotionnels.

L’architecte est confronté à un problème d’autoglorification et de rébellion contre la société, car cela est incompatible avec ses capacités créatives. L’architecte n’a pas beaucoup d’émotions, il peut donc avoir du mal à exprimer ses émotions dans sa relation intime. S’il ne développe pas son côté sensuel pour comprendre les sentiments des gens qui l’entourent, il risque d’avoir un caractère colérique et d’être très franc avec les autres au point d’être blessant. Cependant, s’il est incapable de trouver un environnement dans lequel exercer ses capacités et libérer ses énergies créatrices, il deviendra extrêmement négatif et cynique. Si l’architecte ne développe pas son côté sensoriel, il ne fera pas attention à son entretien, à l’accomplissement des tâches quotidiennes et à des tâches telles que payer les factures ou bien s’habiller.

Il est très important pour l’architecte d’exprimer les faits et les idées de manière correcte et très précise. L’architecte n’aura aucun problème à exprimer les idées auxquelles il croit et qu’il estime correctes. Parfois, la compréhension précise d’un architecte est difficile à comprendre pour les autres. De plus, l’architecte ne prête souvent pas attention à simplifier les théories qu’il a comprises pour les autres, et on le voit souvent commencer à travailler sur un nouveau projet dès qu’il trouve la solution à son projet actuel. Ici, l’architecte doit essayer de simplifier et d’expliquer ses théories et ses idées aux autres. Les théories ne servent à rien si personne d’autre que lui ne les comprend.

L’architecte est souvent indépendant, non conventionnel et unique. Il n’accorde pas beaucoup d’importance aux objectifs traditionnels, comme être célèbre et populaire, ou la sécurité et la stabilité. Habituellement, on peut dire qu’il a une personnalité complexe et qu’il peut avoir tendance à être maussade et nerveux. Un architecte est une personne très brillante et il a une façon de penser unique qui lui permet d’analyser les idées. C’est pourquoi la plupart des inventions dans le monde ont été réalisées par des architectes. Un architecte est créatif s’il est autorisé à travailler seul et lorsque son entourage soutient son génie et sa créativité. Les architectes peuvent accomplir de nombreuses choses créatives. Ils sont des pionniers de nouvelles idées dans la société.

Architecte en tant que mari/femme :

L’architecte prend le mariage très au sérieux, comme il s’occupe de toute autre chose dans la vie. Il est souvent sincère et fidèle dans sa relation et croit en ses obligations conjugales. Être peu exigeant facilitera la vie de son compagnon. L’esprit de l’architecte est très complexe lorsqu’il s’agit d’une théorie ou d’une idée, mais il est très simple, franc et clair lorsqu’il s’agit de sa relation conjugale.

Ce n’est pas parce qu’il est très clair et franc dans sa relation qu’il ne réfléchit pas profondément, n’a pas d’émotions fortes ou n’a pas d’imagination. Un architecte est une personne très créative et il applique une grande partie de cette créativité dans sa vie, mais il a parfois du mal à transformer son imagination et ses idées en réalité.

Le plus gros problème du mari architecte est la lenteur à comprendre et à répondre aux besoins émotionnels de sa femme. Un architecte peut être très attaché et dévoué à une relation mais ne pas être capable d’exprimer ce sentiment. Lorsqu’il exprime ses sentiments, il le fait lorsqu’il voit que le bon moment est venu et non pour répondre aux besoins de son pair. Ce problème peut être la cause de la plupart des conflits conjugaux dans les relations, l’architecte doit donc y prêter attention.

Il n’aime pas s’occuper de relations complexes et entrelacées et préfère ignorer les différences et les problèmes de ces relations. S’il se sent ou est obligé de participer, il suivra une méthode d’analyse purement logique et rationnelle, ce qui peut compliquer le problème et le rendre incontrôlable. L’architecte doit donc être conscient que les gens ont souvent besoin de soutien ou se sentent aimés et qu’il y a quelqu’un qui les soutient, prend soin d’eux et les soutient.

Bien que toute relation entre personnes des 16 classifications puisse être fructueuse, le partenaire naturel ou conjoint d’un Architecte est : le chef de cabinet (ENTJ) ou le superviseur (ESTJ).

L’architecte comme son père :

L’architecte aime et respecte le savoir, et essaiera de le transmettre à ses enfants. Ce avec quoi il se sent le plus à l’aise, c’est de voir ses enfants devenir des adultes indépendants, matures et rationnels. L’architecte encourage ses enfants à être indépendants, renforce leur sens des responsabilités, respectera les opinions et les désirs de ses enfants et permettra à ses enfants d’exprimer leurs opinions sur des sujets liés aux décisions familiales.

L’architecte est souvent un père indulgent et flexible avec ses enfants, dans une large mesure, ce qui peut aller jusqu’à ne pas s’immiscer dans les affaires des enfants et laisser la question de l’intervention à l’épouse. Il est également indulgent en ce qui concerne ses engagements de vie et le transmettra à ses enfants à moins que sa femme ne tente de s’adapter et de fixer des limites aux actions des enfants. Malgré cela, l’architecte prend très au sérieux sa responsabilité de parent. Il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que ses enfants deviennent des adultes indépendants et qu’ils aient beaucoup de plaisir et de plaisir dans leur enfance.

L’architecte peut avoir du mal à répondre aux besoins émotionnels de ses enfants. Bien qu’il soit un parent généreux et dévoué, il a du mal à capter les signaux émotionnels et les demandes de ses enfants. Les enfants de l’architecte se souviendront de leur père comme étant respectueux, loyal, juste et tolérant. Bien que cela ne soit pas apparu de manière claire et permanente.

Architecte en ami :

L’architecte recherche un ami qui partage les mêmes intérêts et ambitions. Parce qu’il aime les théories, les idées et les concepts, il ne comprend souvent pas et s’impatiente envers les personnes sensorielles qui ne sont pas à l’aise avec les concepts abstraits.

Points forts dans la vie sociale :

– Il ressent un amour et une affection similaires à l’amour que les enfants ont pour leurs proches.
– Ils sont souvent indulgents et faciles à vivre, et prêts à se sacrifier pour leurs pairs.
– Ils travaillent avec beaucoup d’enthousiasme sur des choses qui les attirent.
– Grande créativité et imagination.
– Il ne se sent pas menacé par les critiques, les conflits ou les discussions.
– Il n’est pas exigeant dans ses besoins quotidiens.

Points faibles de la vie sociale :

Sa nature n’est pas en phase avec les sentiments des autres et il est lent à réagir à leurs sentiments.
– Il n’est pas doué pour exprimer ses sentiments et ses émotions.
– Il a tendance à se méfier et à se méfier des autres.
– Il n’est généralement pas doué pour traiter des questions pratiques, telles que la gestion financière, à moins que ce ne soit son domaine de travail.
– Il a du mal à quitter des relations mauvaises ou ratées.
– Lorsqu’il rencontre un problème, soit il l’ignore complètement, soit il l’affronte de manière nerveuse et colérique.

Qualités de l’architecte au travail :

– Il aime la théorie et les idées abstraites.
– Chercheur de faits. Désire comprendre les choses en analysant les principes et les structures.
– Il valorise avant tout la connaissance et l’expertise.
– Ils ont des normes très élevées en matière de qualité de performance commerciale et ils les appliquent à eux-mêmes.
– Indépendant et unique. Il peut être grincheux parfois.
– Fonctionne mieux seul et valorise l’autonomie.
Il n’a aucun désir de diriger ou d’être dirigé.
– Il n’aime pas les détails simples.
– Il ne s’intéresse pas à l’application pratique des sciences dans lesquelles il se spécialise.
– Créatif et perspicace.
– Il regarde vers l’avenir.
– Il est généralement intelligent et génial.
– Il fait confiance à ses propres opinions et idées avant celles des autres.
– Il vit dans son propre esprit et dans son propre monde et peut être considéré comme isolé et éloigné des autres.

Des ouvrages qui conviennent à l’architecte :

– Un scientifique, notamment dans le domaine de la chimie et de la physique.
– photographe.
– Plan stratégique.
-Planificateur financier.
– un mathématicien.
– Professeur à l’Université.
– Programmeur informatique, analyste de systèmes, informaticien.
-Rédacteur technique.
– Ingénieur.
– Avocat/procureur.
– un juge.

Architectes célèbres :

-Albert Einstein (physicien américain).
Charles Darwin (biologiste).
-Marie Curie (physicienne spécialisée dans les matières radioactives).
– Adam Smith (économiste).
– Abraham Lincoln (président américain).
– James Madison (président américain et fondateur de la Constitution).
– Max Weber (économiste et sociologue).
– Jimmy Walls (fondateur de Wikipédia).
– Larry Page (fondateur de Google).
– Sergey Brin (fondateur de Google).
– David Cressey (créateur de la classification des tempéraments de Cressey).
– Linus Truffalds (créateur du code de base pour Linux).

Valoriser les atouts de l’architecte :

Votre personnalité est supérieure aux autres personnalités à bien des égards. Connaître ces points, vous concentrer sur eux et les développer vous aidera à vous démarquer et à exceller par rapport à vos pairs. Les architectes remarqueront ces qualités en eux-mêmes, sur lesquelles ils devraient se concentrer et entretenir :
– Vous avez la capacité naturelle de concentrer vos capacités mentales pour résoudre des problèmes avec une extrême précision et rapidité. Parce que vos connaissances sont étroitement liées à votre expérience de vie, cette capacité se développera au fil du temps, jusqu’à ce que vous atteigniez le point où vous pourrez être qualifié de résolveur de problèmes dans votre spécialité. Si vous nourrissez et développez cette caractéristique dans votre personnalité, vous serez bientôt considéré comme un « enseignant » ou une « référence » dans votre domaine de travail.
Votre respect pour l’exactitude dans la transmission des informations vous donnera la possibilité de communiquer pleinement vos idées et vos découvertes aux destinataires.
Les personnes ayant cette personnalité sont souvent très intelligentes et sont capables de comprendre rapidement les idées les plus complexes.
– Vous êtes une personne joyeuse, gentille de nature et dotée d’un grand sens de l’humour.
– Vous n’êtes pas une personne exigeante dans les relations sociales et conjugales. Vous avez des besoins simples. Ce qui rend votre accompagnement facile et agréable.

L’architecte qui développe l’aspect de l’intuition sociale afin qu’il soit capable de collecter des informations de manière objective au lieu de s’appuyer sur une pensée intuitive obtiendra ce qui suit :
– Il s’élèvera au niveau d’un génie unique, et il pourra peut-être découvrir des choses que personne n’a jamais faites avant lui.
– Sa bonne compréhension de son environnement lui permettra d’agir rapidement en fonction des changements, ce qui le qualifiera pour être un athlète hors du commun.
Il sera souvent capable de mieux communiquer ses idées que les architectes ordinaires, qui peuvent sacrifier une certaine précision dans la transmission pour transmettre la grande idée.
– Vous réaliserez l’importance des relations sociales et vous commencerez à travailler pour nouer et renforcer des relations.
-Vous vous rendrez compte que certains principes peuvent ne pas être logiques.
– Votre personnalité deviendra plus attrayante et convaincante, et vous serez accepté et aimé par la plupart des gens.

Problèmes attendus pour l’architecte :

La plupart des problèmes qu’un architecte est censé rencontrer proviennent de la domination de sa pensée intuitive sur le reste des caractéristiques de sa personnalité. Par conséquent, toutes les caractéristiques de sa personnalité se transforment au service de cet aspect de sa personnalité, et certaines de ces caractéristiques peuvent apparaître sur lui :
– Il peut tomber dans le piège de la répétition et ne faire que les choses qu’il connaît ou qu’il est à l’aise de faire.
– Il peut résister et rejeter tout travail qui entre en conflit avec ses expériences et connaissances personnelles.
– Il peut rejeter les personnes qui vivent ou pensent différemment de lui.
– Il peut être tranchant et blessant dans ses propos envers les autres.
– Il peut avoir tendance à s’isoler de la société.
– Il peut devenir obsédé et effrayé par les systèmes gouvernementaux ou les institutions sociales qui tentent de contrôler l’esprit des gens.
– Il peut blesser les sentiments des autres involontairement ou par manque d’attention.
– Il ne sait peut-être pas comment exprimer ce qu’il pense d’une manière compréhensible pour les autres.
Il peut ignorer la méthode et le niveau de communication attendus dans les relations conjugales, et parfois il a le sentiment qu’il se mettra dans un point faible lorsqu’il s’exprimera, ce qui le fera rejeter complètement cette idée. S’il est obligé de communiquer, il peut rejeter complètement la relation.
Sous pression, ses émotions intenses peuvent paraître disproportionnées par rapport à la situation.
– Il peut ne pas reconnaître les principes sociaux, comme l’habillement ou le comportement général.
Pour surmonter ces points, vous devez vous concentrer sur la collecte d’autant d’informations que possible en utilisant l’intuition sociale. Cela se fait en essayant de vous mettre dans de nouvelles situations dans lesquelles vous ne vous sentez peut-être pas à l’aise ou qui sortent de votre plage habituelle. Votre système d’apprentissage préféré repose sur la pratique et l’expérience, alors essayez de ne pas arrêter d’essayer de nouvelles choses. Faites attention à ne pas vous lancer et à travailler sur quelque chose de nouveau, ce qui pourrait en fait être une répétition de la pratique d’une compétence que vous maîtrisez déjà d’une manière différente. Votre mission principale dans la vie devrait être de regarder la vie objectivement et d’essayer de découvrir votre position dans le monde, et non la position du monde dans votre vie.

Dix conseils pour réussir en tant qu’architecte :

1. Concentrez-vous sur vos points forts !

Votre maîtrise de la résolution des problèmes du territoire et de l’analyse des situations est le secret de votre force. Donnez-vous l’opportunité d’essayer de nouvelles choses et d’appliquer vos points forts.

2. Affrontez vos faiblesses !

En acceptant vos forces, vous comprenez qu’il y a des faiblesses dans votre caractère et que vous devez honnêtement travailler pour vous en débarrasser.

3. Parlez de vos idées !

Vous devez tenir compte de vos pensées et de votre intuition pour l’organiser correctement. Donnez-vous du temps pour le faire et profitez-en pour discuter de vos idées avec les autres. Vous constaterez que la discussion vous aide grandement à mieux conceptualiser vos idées.

4. Écoutez tout !

N’essayez pas d’écarter automatiquement vos pensées. Écoutez-le, prenez le temps d’y réfléchir, puis portez votre jugement.

5. Remarquez les autres !

N’oubliez pas que chacun a sa propre vie et ses propres perspectives. Et tout le monde a quelque chose à vous offrir. Essayez de lire les types de personnalité pour améliorer vos relations avec eux et en bénéficier.

6. Découvrez les principes sociaux et les coutumes !

Soyez conscient que les sociétés connaissent les principes et les coutumes sociales et que si les membres de la société n’adhèrent pas à ces coutumes, la société échouera. Lorsque vous ne voyez pas une habitude avoir un impact direct sur votre vie, ne l’ignorez pas. Mais respectez-le pour contribuer à la stabilité et à la sécurité de la société.

7. Sortez de votre zone familière !

Votre croissance dépend en grande partie du fait que vous preniez des risques et que vous essayiez de nouvelles choses que vous n’avez jamais faites auparavant.

8. Reconnaissez vos sentiments et exprimez-les !

Cela n’est peut-être pas facile pour vous, mais essayez de plonger profondément en vous-même et d’explorer vos sentiments et sensations. Lorsque vous ressentez des sentiments pour quelqu’un, dites-le-lui. Ne la gardez pas en vous. Cela permettra à l’autre partie de se sentir en sécurité, même si elle est dans une relation conjugale, c’est ce qui l’aidera à continuer.

9. Soyez responsable de vous-même !

N’oubliez pas que personne d’autre que vous n’a le pouvoir de contrôler votre vie et vos décisions. Ne faites pas de vous une victime.

10. Supposons toujours le meilleur !

Ne vous stressez pas en vous attendant toujours au pire et rappelez-vous qu’une attitude positive crée toujours des résultats positifs

Articles liés

Articles récents