jeudi, juin 20, 2024
AccueilSantéPeut-on aller chez le dentiste pendant la grossesse?

Peut-on aller chez le dentiste pendant la grossesse?

Les soins dentaires pendant la grossesse sont importants. Idéalement, au moins une consultation par trimestre de gestation est recommandée. Ces consultations sont informatives, préventives et curatives lorsque cela est nécessaire. Outre les dents et les caries, les tissus mous, la gingivite et les maladies parodontales chroniques sont examinés, ainsi que la nécessité d’un traitement pour ces affections. Nous conseillons sur les habitudes alimentaires, mettons en garde contre la consommation de sucre et l’hygiène bucco-dentaire.

Dentisterie prénatale

Le terme « soins dentaires prénatals » a été créé pour souligner l’importance pour les femmes enceintes de consulter un dentiste, à la fois pour prendre soin de leur propre santé bucco-dentaire et pour recevoir des conseils sur la santé bucco-dentaire de leur bébé.

La santé d’un bébé commence dans la bouche de sa mère. La dentisterie prénatale est essentielle !

Lorsqu’une grossesse est souhaitée et planifiée, il est conseillé à la future maman de suivre les soins dentaires nécessaires avant même la conception. C’est une préparation à une grossesse plus paisible.

Comme le souligne le ministère de la Santé, toutes les femmes enceintes doivent avoir au moins un rendez-vous chez le dentiste pendant les soins prénatals.

Femmes enceintes et soins dentaires pendant la grossesse

Pendant la grossesse, certains changements corporels peuvent affecter la bouche, entraînant des différences notables. Un changement important concerne le système immunitaire, qui peut affaiblir et faciliter le développement des maladies des gencives. Cela peut se produire parce que la capacité du corps à combattre les germes, comme ceux présents dans la plaque dentaire, peut ne pas fonctionner aussi bien que d’habitude. 3

Plusieurs études montrent qu’avoir une maladie des gencives pendant la grossesse est lié à un risque plus élevé d’accouchement prématuré et de bébés de faible poids à la naissance.

Durant la grossesse, les gencives ont tendance à évoluer entre le troisième et le huitième mois et reviennent progressivement à la normale après l’accouchement. Les changements dans la salive, tels que les variations du pH et d’autres composants, augmentent le risque de caries chez les femmes enceintes par rapport aux femmes non enceintes. Cette situation est aggravée par l’augmentation de la fréquence des prises alimentaires, provoquée par une diminution de la capacité de l’estomac à mesure qu’il est « comprimé ».

Les nausées et les vomissements sont fréquents au début de la grossesse et peuvent persister jusqu’à la fin, provoquant une érosion dentaire dans les cas plus graves. La bouche sèche est un problème courant pendant la grossesse et la salive joue un rôle protecteur pour les dents.

Nous encourageons toutes les femmes enceintes à prendre un soin particulier à leurs dents pendant la grossesse, à pratiquer une hygiène bucco-dentaire fréquente, mais à ne pas se brosser les dents immédiatement après des épisodes de vomissements pour éviter de provoquer une érosion de l’émail, qui peut être fragilisé par l’acide gastrique.

Il est recommandé de ne pas se brosser les dents juste après des épisodes de vomissements. Préférez vous rincer la bouche avec du fluor. En effet, l’émail des dents est désormais affaibli et sensible à l’érosion.

Les femmes enceintes peuvent-elles subir une anesthésie locale ?

Chaque femme enceinte doit être évaluée individuellement, mais en général, les femmes enceintes peuvent bénéficier d’une anesthésie locale. Certains types d’anesthésiques sont considérés comme plus sûrs pendant la grossesse, comme la lidocaïne et l’épinéphrine. Il est cependant important de veiller à éviter que l’anesthésie ne pénètre dans la circulation sanguine et de respecter la quantité maximale recommandée par séance. L’utilisation d’anesthésiques locaux vasoconstricteurs est déconseillée. Les vasoconstricteurs contribuent à augmenter l’efficacité de l’anesthésie. Une petite quantité ne pose pas de problèmes de circulation sanguine placentaire.

Si une femme enceinte a mal aux dents, peut-elle prendre des médicaments ?

La future maman doit être évaluée individuellement. La recommandation pour tout mal de dents est un traitement local, qui peut être complété, si nécessaire, par des médicaments.

Pour les procédures dentaires non invasives, la réponse inflammatoire est généralement limitée et l’utilisation d’analgésiques est suffisante, si nécessaire. Dans le cas d’interventions plus complexes, il peut être nécessaire d’utiliser des médicaments aux propriétés anti-inflammatoires.

En cas d’infections bactériennes, le traitement principal consiste à éliminer la cause, comme le drainage d’un abcès parodontal ou endodontique. Si l’infection se propage localement ou provoque des symptômes systémiques tels que de la fièvre et un malaise général, il peut être nécessaire de compléter la désinfection locale par l’utilisation d’antibiotiques oraux.

En résumé, on peut affirmer que le dentiste dispose de médicaments sûrs pour effectuer des soins dentaires aux femmes enceintes à n’importe quel stade de la grossesse.

Une femme enceinte peut-elle passer une radiographie ?

Les examens d’imagerie sont souvent cruciaux pour établir le bon diagnostic et réaliser un traitement approprié. Dans ces cas-là, le dentiste ne doit pas hésiter à utiliser les radiographies, même chez la femme enceinte, à condition de prendre toutes les précautions nécessaires pour réduire la dose de radiographies et de porter un tablier de protection. Les radiographies périapicales (ces radiographies qui ne montrent que quelques dents) nécessitent peu de rayonnement par rapport aux autres techniques. 

L’utilisation du fluor est-elle indiquée pendant la grossesse ?

L’utilisation topique du fluor (directement sur les dents) constitue une excellente alternative. Il aide à protéger l’émail des dents contre la déminéralisation et participe à la reminéralisation.

Pendant la grossesse, les mères peuvent souffrir de reflux gastrique sévère dû à des nausées et des vomissements, qui peuvent provoquer une érosion de l’émail des dents. Dans ces cas, il peut être nécessaire d’appliquer du fluorure topique et d’effectuer un traitement de restauration pour couvrir la dentine exposée et réduire la sensibilité et les dommages aux dents. Cependant, le gel fluoré peut provoquer des nausées, ce qui rend l’utilisation de vernis plus recommandée.

Quel est le meilleur moment pour qu’une femme enceinte consulte un dentiste ?

Les soins dentaires sont sécuritaires et peuvent être pratiqués à n’importe quel stade de la grossesse. Il est essentiel de se rappeler que laisser une infection non traitée peut être plus nocif pour la mère et le bébé que n’importe quelle procédure dentaire. Cependant, il est important de prendre certaines précautions pour assurer la sécurité de la mère et de l’enfant pendant les soins (ADA, 1995).

Premier trimestre de la grossesse

Au cours du premier trimestre, la femme s’adapte à la grossesse et peut ressentir des nausées, des vomissements et de l’anxiété. Comme il s’agit d’une période critique pour la formation des organes du bébé et pleine de mythes culturels, ce n’est peut-être pas le moment le plus confortable pour les procédures dentaires, mais il est idéal pour le premier rendez-vous dentaire prénatal.

Deuxième trimestre de la grossesse

Au cours du deuxième trimestre, lorsque la formation des organes du bébé est terminée et que le ventre n’est pas encore très gros, c’est un moment sûr pour des interventions dentaires plus invasives, si nécessaire.

Troisième trimestre de la grossesse

Au troisième trimestre, les interventions réalisées au cours du deuxième trimestre sont toujours sans danger, mais doivent être évitées après le milieu de cette période en raison de l’inconfort de la mère.

Articles liés

Articles récents