mardi, mai 21, 2024
AccueilDiversQuelles étaient les 7 plaies d’Egypte ?

Quelles étaient les 7 plaies d’Egypte ?

Les plaies d’Égypte sont une histoire biblique qui raconte les châtiments envoyés en Égypte par Dieu pour forcer la libération du peuple hébreu de l’esclavage. Mais quelles sont les 7 (en réalité les 10) plaies d’Egypte ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Préambule

Au total, dix fléaux ont été envoyés : des eaux qui se sont transformées en sang, une infestation de grenouilles, de poux et de mouches, une peste sur le bétail, des ulcères sur les personnes, une pluie de pierres, une infestation de sauterelles, l’obscurité et la mort des premiers-nés des familles.

L’histoire est racontée dans la Bible, dans le livre Exode de l’Ancien Testament. Le passage dit que Dieu a envoyé Moïse et Aaron rencontrer Pharaon (roi d’Égypte) pour demander que les Hébreux soient libérés de l’esclavage et puissent adorer. Cependant, Pharaon refusa dix fois les demandes de Moïse et à chaque refus, Dieu envoya une plaie dans la région. En plus de forcer la liberté du peuple hébreu, les plaies ont également servi à prouver que les dieux égyptiens n’existaient pas ou étaient faibles devant le Dieu chrétien.

Les eaux se sont transformées en sang

« Moïse et Aaron obéirent au commandement de l’Éternel. Sous les yeux de Pharaon et de son peuple, Aaron leva son bâton et frappa l’eau du Nil, qui se transforma en sang. »

– Exode 7:20

Dieu a ordonné à Moïse d’aller avec son frère Aaron chez le Pharaon d’Égypte et de demander la liberté du peuple hébreu, qui était tenu comme esclave. Moïse et Aaron l’ont fait.

Après le premier refus de Pharaon, Moïse ordonna à son frère de toucher le Nil avec un bâton pour que l’eau se transforme en sang.

Le Nil est un fleuve important pour la région et considéré comme divin par les Égyptiens. L’histoire raconte que pendant sept jours, la rivière et ses affluents, ainsi que les sources et les puits, se sont transformés en sang, provoquant la mort de poissons et d’autres animaux.

Après cette période, Moïse et Aaron retournèrent rencontrer Pharaon pour réitérer sa demande.

Infestation de grenouilles

 » L’Eternel dit à Moïse :  » Va trouver Pharaon et dis-lui : Voici ce que dit l’Eternel : Laisse partir mon peuple, afin qu’il m’adore. Si vous refusez, j’infesterai tout votre territoire de grenouilles.

Le Nil bouillonnera de grenouilles qui viendront envahir votre maison, votre chambre, votre lit, les maisons de votre peuple, vos fours et vos pétrins. Les grenouilles monteront sur toi, sur ton peuple et sur tous tes serviteurs. »

– Exode 8 : 1-4

Après la deuxième réponse négative de Pharaon, Dieu envoya une infestation de grenouilles qui se répandit dans toute l’Égypte. Une fois la région prise, Pharaon se tourna vers Moïse et Aaron et promit que si les grenouilles étaient enlevées, il libérerait le peuple hébreu.

Infestation de poux

Alors l’Éternel dit à Moïse : « Dis à Aaron d’étendre son bâton et de frapper la poussière du sol, et la poussière se transformera en poux dans tout le pays d’Égypte. »

– Exode 8:16

Après que la promesse de libération du peuple hébreu avec la fin de l’infestation de grenouilles ait été rompue, Moïse et Aaron ont demandé à nouveau la liberté des Hébreux, mais Pharaon l’a nié et Dieu a envoyé la troisième plaie.

La troisième plaie envoyée causa un grand inconfort à l’ensemble du peuple égyptien et à ses animaux. Les insectes qui sortaient de la terre infestaient et mordaient les personnes et le bétail, provoquant des démangeaisons.

Infestation de mouches

 » L’Eternel dit à Moïse :  » Tu iras te présenter demain matin devant Pharaon, quand il sortira au bord du fleuve, et tu lui diras :  » Voici ce que dit l’Eternel : Laisse aller mon peuple, adore-moi.

Si vous refusez, j’enverrai des mouches sur vous, sur votre peuple, sur votre peuple, sur vos maisons : les maisons des Égyptiens seront toutes envahies par elles, ainsi que le pays dans lequel ils habitent. »

– Exode 8 : 20-21

Encore une fois, Moïse et son frère allèrent à la rencontre du roi d’Égypte pour demander que les Hébreux soient libérés de l’esclavage et puissent adorer en l’honneur de leur Dieu. Comme Pharaon ne le permettait pas, une infestation de mouches fut envoyée en Egypte.

Cependant, le peuple de Dieu (les Hébreux) n’a pas été touché par la peste. Alors que les Égyptiens souffraient des mouches, les Hébreux ne furent pas attaqués.

Pharaon appela Moïse et Aaron et leur demanda de se débarrasser des mouches. Il proposa que le culte de Dieu ait lieu en Égypte, mais Moïse rejeta la proposition car ce type de culte serait mal vu par les Égyptiens, qui pourraient lapider les Hébreux.

Le roi d’Egypte accepta de donner la liberté si les mouches disparaissaient. Dieu a fait disparaître les mouches, mais Pharaon n’a pas tenu sa promesse et a maintenu les Hébreux en esclavage.

Peste chez les animaux

« Si vous refusez, si vous persistez à le refuser, la main du Seigneur s’appesantira sur vos bêtes qui sont dans les champs, sur les chevaux, les ânes, les chameaux, les bœufs et les brebis : il y aura un terrible malheur.

Pendant ce temps, l’Éternel fera une distinction entre les animaux des Israélites et ceux des Égyptiens, et rien ne périra de ce qui appartient aux Israélites.

– Exode 9 : 2-4

Alors que Pharaon refusait à nouveau la demande de libération du peuple hébreu, Dieu envoya une plaie qui rendit tous les animaux malades et mourut. Sauf les animaux des Hébreux, qui restèrent en bonne santé. Le peuple hébreu peut aussi être appelé Israélites ou Juifs.

Plaies et ulcères

Sixième plaie d’Egypte : ulcères et plaies.

 » L’Eternel dit à Moïse et à Aaron :  » Prenez vos deux mains pleines de cendre du four et Moïse la jettera au ciel sous les yeux de Pharaon.

Cela deviendra une poussière qui se répandra dans toute l’Égypte, et il y aura dans toute l’Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des furoncles qui se transformeront en ulcères. »

– Exode 9 : 8-9

Pour la sixième fois, Moïse et Aaron allèrent voir Pharaon pour demander les Hébreux. Cependant, le dirigeant égyptien est resté inflexible et n’a pas effectivement libéré le peuple. Ensuite, Dieu envoya la sixième plaie, qui rendit malades tous les Égyptiens, y compris Pharaon et sa famille, avec des plaies et des ulcères sur tout le corps.

Pluie de pierres

 » L’Éternel dit à Moïse :  » Tu te tiendras devant Pharaon tôt demain matin et tu lui diras : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu des Hébreux : Laisse aller mon peuple afin qu’il m’adore, car cette fois je Je m’en vais, je déchaînerai tous mes fléaux sur ta personne, sur ton peuple et sur ton peuple, afin que tu saches qu’il n’y a personne comme moi sur toute la terre.

(…) Si vous insistez pour empêcher le départ de mon peuple, demain, à cette même heure, je ferai tomber une pluie de pierres aussi violente qu’il n’y en a jamais eu de pareille en Egypte, depuis ses origines jusqu’à présent. »

– Exode 9:13-18

Après la septième réponse négative de Pharaon, Dieu envoya une forte pluie de grêle et de feu en Égypte. Mais il ordonna d’abord, par l’intermédiaire de Moïse, que quiconque le craignait se protège de la pluie pour ne pas mourir. Ainsi, ceux qui craignaient Dieu ont survécu à la grêle, ceux qui n’ont pas eu peur sont morts.

Avec la grêle, Pharaon a promis de libérer les Hébreux. Cependant, après que la pluie de pierres s’est arrêtée, il n’a pas tenu sa promesse.

Infestation acridienne

 » L’Éternel dit à Moïse :  » Étends ta main sur l’Égypte, afin que les sauterelles fondent sur elle et envahissent l’Égypte et dévorent toute l’herbe du pays, tout ce que la grêle a laissé. « 

– Exode 10 : 12

Avec le huitième refus de Pharaon de libérer les Hébreux, Dieu envoya une infestation de sauterelles pendant un jour et une nuit qui détruisit les récoltes égyptiennes. Pharaon s’est excusé auprès de Moïse et d’Aaron et a offert au peuple sa liberté en échange de l’arrêt de l’infestation.

Dieu a ordonné qu’un vent fort souffle et transporte les sauterelles de l’Égypte jusqu’à la mer Rouge. Cependant, Pharaon n’a pas encore tenu sa promesse et les Israélites sont restés esclaves.

Ténèbres (obscurité)

« Moïse étendit la main vers le ciel, et pendant trois jours d’épaisses ténèbres recouvrirent toute l’Égypte.

Pendant ces trois jours, ils ne purent se voir, et personne ne se leva de l’endroit où ils étaient. Alors que tous les Israélites avaient de la lumière dans leurs lieux où ils vivaient. »

– Exode 10 : 22-23

Après que la neuvième demande de Moïse et d’Aaron eut été rejetée par Pharaon, Dieu envoya des ténèbres qui dominèrent l’Égypte pendant trois jours. Avec l’obscurité, Pharaon a promis de donner la liberté aux Hébreux, mais ils doivent abandonner leurs animaux.

Moïse expliqua à Pharaon que les Israélites avaient besoin d’animaux pour faire des sacrifices et adorer le Seigneur. Pharaon a de nouveau promis de laisser les Hébreux partir si les ténèbres cessaient, mais après que Dieu ait répondu à sa demande, il n’a pas tenu sa promesse.

Décès des premiers-nés

 » Cette même nuit, je traverserai l’Egypte et je tuerai tous les premiers-nés, hommes et bêtes, et j’exécuterai le jugement sur tous les dieux de l’Egypte. Je suis l’Éternel !

Le sang sera un signe pour indiquer les maisons dans lesquelles vous quand je verrai le sang, je passerai mon chemin. Le fléau de destruction ne les touchera pas quand je frapperai l’Égypte.

Exode 12 : 12-13

Après que la dernière demande de Moïse et d’Aaron ait été refusée, Dieu a envoyé la dixième et dernière plaie en Égypte. Ce fléau était responsable de la mort du premier-né (premier enfant) de toutes les familles, humaines et animales. Y compris celui de Pharaon, mettant fin à ses descendants qui assumeraient le règne de l’Egypte.

Pour protéger les Hébreux, Dieu, par l’intermédiaire de Moïse, a ordonné à ceux qui le craignaient d’étaler du sang d’agneau sur les portes de leurs maisons, afin que lorsque la mort frappait les premiers-nés égyptiens, les familles qui avaient du sang sur leurs portes soient épargnées.

Avec la mort de son fils aîné, Pharaon a libéré le peuple d’Israël de l’esclavage et lui a permis de partir adorer son Dieu. Les Hébreux sont partis, conduits par Moïse, et ont quitté l’Égypte.

La relation des pestes avec la mythologie égyptienne

L’interprétation du passage qui raconte les plaies d’Égypte dans le livre Exode, de la Bible, montre deux objectifs de Dieu en envoyant des plaies dans la région. En plus de la libération du peuple hébreu de l’esclavage, on peut remarquer dans certains passages la tentative de montrer que le Dieu chrétien était plus puissant que les dieux de la mythologie égyptienne.

Les érudits associent chacune des plaies à l’affaiblissement d’un dieu égyptien face à son peuple. L’Égypte avait une culture polythéiste (ils croyaient en plusieurs dieux) et ces dieux étaient anthropomorphes, c’est-à-dire qu’ils avaient une partie du corps humain et une partie animale. Certains animaux étaient également considérés comme divins, comme les chats.

Ainsi, lorsque le Dieu créateur a envoyé les dix plaies en Égypte, il aurait pu prouver que les dieux de la mythologie locale n’existaient pas ou étaient faibles, car ils étaient incapables de mettre fin aux plaies.

Les plaies d’Égypte ont-elles réellement eu lieu ?

Il n’existe aucune preuve scientifique ou historique permettant de certifier que l’Égypte a réellement été frappée par les épidémies. Cependant, certains chercheurs affirment que les phénomènes racontés dans le récit biblique pourraient avoir eu lieu en raison de causes naturelles.

Le sanglant fleuve Nil pourrait être un cas du phénomène appelé marées rouges. L’infestation de grenouilles pourrait être une conséquence des marées rouges, les animaux fuyant les eaux pauvres en oxygène.

L’infestation de moustiques, de mouches, la peste chez les animaux et les ulcères chez l’homme pourraient être liés. Parce que la peau endommagée par les morsures attirerait les mouches, qui sont des animaux qui ont tendance à provoquer et à développer des blessures, provoquant ainsi la peste et les ulcères.

La pluie de pierres serait une forte tempête de grêle, provoquée par l’éruption d’un volcan du sud de l’Europe. Les trois jours d’obscurité pourraient aussi être liés à l’éruption d’un volcan.

La mort des premiers-nés serait liée à un aspect culturel égyptien, dans lequel les premiers enfants avaient des habitudes communes, comme être les premiers à manger pendant les repas ou dormir par terre. L’un de ces facteurs communs aurait pu causer le décès.

Cependant, même sans preuve scientifique, les récits bibliques des 10 plaies d’Égypte sont pleinement acceptés tant par les chrétiens que par les juifs et les croyants d’autres religions. Comme ces fléaux, la Bible décrit également dans le livre de l’Apocalypse (Ap.16), que des jugements punitifs comme ceux qui ont touché les Égyptiens dans le passé, se produiront également dans le futur, lors de la Grande Tribulation du Jugement Final.

Articles liés

Articles récents